Prix Projets de recherche Efficacité d’un régime appauvri en FODMAPs dans le syndrome de l’intestin irritable en fonction du pH colique mesuré par SmartPill®

Année 2018
Auteur Chloé MELCHIOR
Centre de recherche CHU Charles Nicolle, Service d'hépato gastroentérologie, Rouen
Thème Pathologie digestive
Type Projets de recherche

Contenu

Introduction : Dans le SII, un régime pauvre en FODMAPs est capable de réduire les symptômes digestifs. Son efficacité n’a jamais été évaluée selon l’existence d’une fermentation colique accrue.

Objectifs : Etudier le lien entre l’importance de la fermentation colique (mesurée par le pH colique) et l’efficacité clinique d’un régime appauvri en FODMAPs dans le SII (évaluée par le score de Francis).

Méthodes : Cette étude prospective monocentrique a prévu d’inclure 50 patients consultant pour un SII selon les critères de Rome IV. La caractérisation phénotypique des malades s'appuiera sur des scores validés utilisés en routine : le score de Francis pour la sévérité du SII, le score GIQLI pour la qualité de vie, l'échelle HAD pour la présence d'une anxiété ou d'une dépression. La SmartPill (SP) (Medtronic) sera utilisée pour l’évaluation du pH colique droit. Un bilan fonctionnel exhaustif sera également réalisé chez l’ensemble des patients. Une pullulation microbienne endo-luminale (test respiratoire au glucose), une malabsorption du Fructose (test respiratoire au fructose), une inflammation intestinale de bas grade (dosage de la calprotectine fécale) et une hypersensibilité viscérale (barostat rectal) seront systématiquement recherchées. Après une éducation diététique, l’ensemble des patients suivra un régime pauvre en FODMAPs pendant 4 semaines. Les patients seront revus au décours pour évaluer l’observance et l’efficacité symptomatique du régime. Un recueil d'exhalas et de fèces sera systématiquement effectué  avant et après le régime pauvre en FODMAPs qui permettra une analyse des AGCC pour étudier leur implication dans les symptômes des patients SII.

 

Objectifs

Etudier le lien entre l’importance de la fermentation colique (mesurée par le pH colique) et l’efficacité clinique d’un régime appauvri en FODMAPs dans le SII (évaluée par le score de Francis).

Etapes successives et avancement des travaux

Les patients seront présélectionnés en consultation et informé de l'étude. Le régime pauvre en FODMAPs leurs sera alors expliqué lors d'un entretien d'1 heure avec une diététicienne.

Les patients poursuivront alors ce régime pour une durée de 6 semaines dans les conditions de vie habituelle. Les patients seront réévalués en consultation par la diététicienne et le médecin. L'agenda diététique sera récupéré. Ils devront rapportés un échantillon de selles et souffler dans un ballon pour que leur exhalas puissent être récupérés.

Résultats attendus et perspectives

L'efficacité du régime pauvre en FODMAPs est bien connu, mais il n'existe pas de test disponible en pratique clinique courante prédictif de l'efficacité de ce régime. Ce régime est un régime inconstamment efficace, très contraignant, avec un impact nutritionnel potentiel, dont les effets au long cours sont méconnus. Si un pH colique, mesuré par la smartpill® était prédictif de son efficacité, un tel test, disponible en pratique clinique courante permettrait de cibler les patients pouvant en bénéficier. L’implication des AGCC comme le butyrate dans la douleur viscérale n’est pas tranché. Certaines études mettent évidence un rôle analgésiques du butyrate dans le SII et d’autres un rôle algésique. La quantification en GC-MS de 15 acides AGCC, et pas seulement du butyrate, couplée aux différents scores cliniques devrait nous permettre de déterminer l’implication de ces lipides dans les différents symptômes du SII et d’évaluer si ce dosage pourrait être utilisé comme test diagnostique.