Prix Projets de recherche La valorisation du naturel dans l’alimentation. Sociologie historique du travail de naturalisation et de la critique de l’alimentation industrielle dans l’espace public de l’alimentation.

Année 2010
Auteur Olivier Lepiller
Centre de recherche Université de Toulouse II
Thème Sociologie, pratiques alimentaires
Type Projets de recherche

Pourquoi le naturel est-il aujourd’hui si explicitement valorisé à la fois par les consommateurs et par les acteurs de l’offre ? Comment en est-on arrivé là ? Répondre à ces questions implique d’adopter une perspective socio-historique. Le travail de naturalisation de l’alimentation se situe dans l’articulation d’une sociologie pragmatique de la critique et d’une sociologie des mangeurs : travail explicite de la catégorie du naturel et / ou de la naturalité d’un aliment ou d’une pratique alimentaire et son traitement dans l’espace public de l’alimentation depuis la fin des années 60. Qualifier un aliment de naturel c’est toujours l’investir d’un ou plusieurs types de valeurs qui reposent sur des connaissances et des savoirs culturels et sociaux hérités.

But du travail

Mettre au jour une grammaire de la légitimation de l’argument de naturalité et de la légitimation par l’argument de naturalité dans le domaine alimentaire Cette recherche permettra de mieux comprendre comment la critique de l’alimentation industrielle interagit avec l’industrie alimentaire dans ce qu’il faut voir comme une co-construction du monde alimentaire commun.

Objectif

Etude d’un matériau empirique varié auquel est appliquée une analyse thématique de l’évolution des constructions argumentaires autour du travail de naturalisation. L’approche porte sur le travail de naturalisation explicite avec également le recueil des données périphériques utiles pour comprendre l’actualité de la critique de l’alimentation au cours du temps depuis la fin des années 60.

Etapes successives et avancement des travaux

Analyse de 5 corpus :

  • Publications de diététiques naturelles,
  • un hebdomadaire généraliste grand public plutôt critique du capitalisme industriel,
  • la principale revue française de sciences de la nutrition,
  • la littérature sociologique de l’alimentation,
  • les appels d’offre de l’INRA.

Conclusions et perspectives

Ce projet vise à objectiver la grammaire rhétorique qui autorise mais aussi qui contraint l’utilisation et la légitimité de l’argument de naturalité à propos de l’alimentation.