Prix Projets de recherche Impact d’une supplémentation en polyphénols sur le métabolisme postprandial des lipoprotéines suite à une surnutrition riche en lipides et en saccharose

Année 2016
Auteur Bérénice SEGRESTIN
Centre de recherche CRNH Rhône-Alpes
Thème Métabolisme
Type Projets de recherche

Contenu

L’incidence croissante de l’obésité conduit à l’apparition de pathologies telles que la stéatose hépatique non alcoolique (NASH) pour laquelle aucune thérapeutique médicamenteuse n’existe à ce jour. L’objectif de l'étude est d’identifier des facteurs nutritionnels protecteurs des altérations métaboliques de l’obésité telle que la NASH et l’hypertriglycéridémie en utilisant un modèle expérimental, une surnutrition riche en lipides et en sucrose, et des polyphénols extraits du raisin comme facteurs protecteurs. L'hypothèse est que les sujets bénéficiant d’une supplémentation en polyphénols seront en partie protégés de l’hypertriglycéridémie postprandiale et de la stéatose hépatique induites par la surnutrition. Les effets des polyphénols ont été bien documentés chez les rongeurs obèses: diminution des chylomicrons, VLDL, de la stéatose hépatique, augmentation de la β-oxydation. Ces résultats restent discutés chez l’homme. Toutefois, des données de la littérature nous amènent à émettre l’hypothèse que les polyphénols limiteraient la sécrétion hépatique de VLDL et stimuleraient la β-oxydation améliorant ainsi le profil lipidique et le risque cardiométabolique. Il s'agit de répondre aux questions suivantes sur la supplémentation en polyphénols de raisins lors d’une surnutrition riche en lipides et en sucrose: Permet-elle de limiter l’hypertriglycéridémie postprandiale par une diminution de la sécrétion des chylomicrons ou des VLDL ? Contribue-t-elle à augmenter la β-oxydation et à limiter le développement de la stéatose hépatique ? Les chercheurs réaliseront une étude randomisée en double aveugle avec ou sans supplémentation en polyphénols de raisins incluant 42 sujets sains masculins. Ceux-ci seront soumis à 31 jours d’une surnutrition expérimentale mimant un régime alimentaire occidental riche en acides gras saturés et en fructose. Les sujets réaliseront en début et fin de protocole un repas test avec triglycérides marqués au C permettant d’étudier le devenir des lipides exogènes dans les fractions lipidiques, dans les lipoprotéines et de quantifier la β-oxydation. L’évolution de la sensibilité à l’insuline mesurée en clamp euglycémique hyperinsulinique, de la composition du microbiote intestinal et des IRM abdominales quantifiant le tissu adipeux et la graisse hépatique seront également étudiées. Les chercheurs espèrent démontrer ainsi l’intérêt de la supplémentation en polyphénols lors de la surnutrition chez l’homme sain. Les résultats de ce projet pourront contribuer à développer des aliments de qualité prévenant les complications métaboliques. Ce projet présente ainsi un fort potentiel d’applications dans l’agroalimentaire et en santé.

Objectifs

Améliorer la qualité de l'alimentation est un enjeu de santé publique pour limiter l'incidence croissante des maladies métaboliques. Cette étude a pour objectif de déterminer si une supplémentation de l'alimentation en polyphénols extraits du raisin pourrait remplir ce rôle en limitant les effets métaboliques délétères, tout particulièrement sur le métabolisme hépatique et des lipoprotéines, induits par une surnutrition riche en lipides et en sucrose. L'objectif de cette étude est de répondre aux questions suivantes sur la supplémentation en polyphénols de raisins:

• Est ce qu’elle permet de modifier l’hypertriglycéridémie post prandial e lorsque le sujet est soumis à une surnutrition riche en lipides et en sucrose?

• Si oui, est ce lié à une diminution de l’absorption digestive des triglycérides ou de la sécrétion hépatique des VLDL ?

• Est-ce qu’elle contribue à augmenter la β - oxydation et à diminuer le contenu en graisse du foie lors d’une surnutrition riche en lipides et en sucrose ?

Etapes successives et avancement des travaux

Résultats attendus et perspectives

Ce projet présente un fort potentiel d’applications dans l’agroalimentaire et en santé pour le développement de produits présentant des fonctionnalités nutritionnelles d’intérêt dans la prévention du risque cardiométabolique. Les résultats de cette étude pourront aussi être à la base de recommandations ciblées applicables en pratique clinique pour la prise en charge du surpoids, de l’obésité et mais aussi des facteurs de risque associés tels que la dégradation du profil lipémique postprandial, pour les professionnels de santé en charge de patients obèses (médecins, nutritionnistes, kinésithérapeutes).