Prix Projets de recherche Impact de l’obésité maternelle/paternelle avant la conception sur la différenciation et la fonction des cellules b pancréatiques chez la descendance

Année 2014
Auteur Kamel MAOUCHE
Centre de recherche Laboratoire de Biologie et Pathologie du Pancréas Endocrine, Unité BFA, Université Paris-Diderot, CNRS UMR 8251
Thème Obésité
Type Projets de recherche
Résumé La période péri-conceptionnelle, comprenant la maturation des ovocytes, le développement folliculaire, la fécondation ainsi que la croissance blastocytaire avant l’implantation, est une fenêtre particulièrement critique du développement embryonnaire. Des altérations de l’environnement maternel au cours de cette période, peuvent avoir non seulement des conséquences immédiates mais aussi à plus long terme chez la descendance. Etonnamment, cette transmission ne passe pas uniquement par la lignée maternelle. Des études ont montré que la nutrition durant l'adolescence du père (indépendamment de facteurs génétiques) influence le risque de la survenue de maladies métaboliques chez la descendance. Cependant, les mécanismes qui sous tendent ce type de transmission ne sont toujours pas élucidés.

Objectifs :

Afin de mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques susceptibles de transmettre cette vulnérabilité métabolique, nous avons développé une approche originale basée sur le transfert d’embryon chez le rat. Cet outil original et pertinent nous permettra de déterminer les effets de l’obésité maternelle et paternelle avant la conception sur les étapes clés de la différenciation et de la fonction du pancréas endocrine chez la descendance. Cette approche élégante nous permettra aussi d’identifier les mécanismes qui influencent la programmation métabolique dès la période péri-conceptionnelle.

Etapes successives et avancement des travaux :

I- Etudier l’impact de l’obésité maternelle, avant la conception, sur le développement du pancréas foetal, la fonctionnalité des cellules endocrine de la descendance et le risque de survenu du diabète du type 2 à l’âge adulte.

II - Etudier l’impact de l’obésité paternelle sur le développement du pancréas foetal, la fonctionnalité des cellules endocrine de la descendance et le risque de survenu du diabète du type 2 à l’âge adulte.

III - Identifier les mécanismes sous-jacents

Résultats attenus et perspectives :

Cette étude permettra de déterminer l’impact propre de l’obésité maternelle ou paternelle avant la conception sur la différenciation et la fonction des cellules b pancréatiques, et le risque du développement du diabète chez la descendance. Dans le contexte actuel de la progression épidémique de l’obésité, une meilleure connaissance des mécanismes par lesquels, les contraintes environnementales imposées par la mère ou le père, induisent des modifications permanentes du phénotype de la descendance représente un intérêt indéniable. Cette étude permettra de cibler la fenêtre critique de vulnérabilité des gamètes, et ainsi, de proposer des interventions nutritionnelles efficaces chez la femme et l’homme avant la conception.