Prix Projets de recherche Etude de l’impact des préférences gustatives dans l’établissement du comportement alimentaire chez l’enfant de moins de 2 ans

Année 2008
Auteur Camille Schwartz
Centre de recherche INRA UMR FLAVIC 17 rue Sully - BP 86 510 21 065 DIJON CEDEX FRANCE (Directeur du laboratoire d ‘accueil : Dr. E. Guichard)
Thème Comportement alimentaire
Type Projets de recherche

Mieux comprendre les mécanismes impliqués dans la formation précoce des préférences et des choix alimentaires dès la naissance puis étudier l’évolution de ces préférences.

Etat de la question

Une étude longitudinale a précédemment analysé le devenir des préférences alimentaires d’enfants dont les choix avaient été enregistrés en crèche dans un choix de libre service. Cette étude a montré que les préférences alimentaires déclarées à l’âge adulte étaient liées au choix « spontanés »observés à 2-3 ans. La variabilité interindividuelle des choix à cet âge était très importante, elle était expliquée ni par le sexe, ni la corpulence, ni le rang de la fratrie, ni la catégorie socioprofessionnelle. Puisque les préférences alimentaires de l’adulte sont déjà en place à 2 ans, il est apparu intéressant d’étudier comment elles se forment avant l’âge de é ans et de rechercher l’influence des autres facteurs susceptibles d’expliquer la variabilité observée à 2 ans et notamment l’implication es préférences gustatives. L’hétérogénéité des préférences alimentaires pourrait en partie résulter de la variabilité des préférences gustatives. Les préférences évoluent dans les premiers mois de la vie en étant modulées par les expositions mais aussi par les réactions de l’entourage de l’enfant.

But du travail

Implication des préférences gustatives dans l’établissement du comportement alimentaire chez l’enfant de moins de 2 ans.

Objectif

Les objectifs de ce travail sont de :

  • différencier les enfants en fonction de leurs préférences pour les 5 saveurs
  • étudier la relation entre préférences gustatives et expériences sensorielles
  • étudier la relation entre préférences gustatives et préférences alimentaires.

Résultats attendus, obtenus, valorisation

D’un point de vue méthodologique, ce projeta permis de développer et de valider une méthode permettant d’étudier les préférences gustatives de nourrissons et de jeunes enfants suite à la stimulation par différentes saveurs.

D’un point de vue scientifique, les résultats permettent de mieux comprendre le développement des préférences gustatives et leur implication dans le développement du comportement alimentaire.

Etapes successives et avancement des travaux

Le dispositif de suivi longitudinal OPALINE a pour objectif de décrire la mise en place des préférences et rejets alimentaires dans les 2 premiers années de la vie , en prenant en compte le rôle des expositions alimentaires précoces , celui des préférences sensorielles et celui de l’environnement psychosociologiqu.

La méthodologie mise en place permet de différencier les enfants en fonction de leurs préférences pour les saveurs et de décrire la réaction de l’enfant en fonction de la stimulation.

Conclusions, perpectives

Les résultats de ce travail portant sur le développement des préférences gustatives pourront ouvrir sur d’éventuelles recommandations pour les structures spécialisées et le grand public. Mieux comprendre comment évolue le comportement alimentaire des enfants pourrait également permettre d’affiner les stratégies éducatives qui concourent à l’édification du répertoire alimentaire.

Publications

- Nicklaus S, Schwartz C. L’acquisition des préférences alimentaires : le cas du goût sucré. Cahier de Nutrition et de Diététique 2008, 43, 2S47-2S55.
- Schwartz C, Issanchou S, Nicklaus S. Developmental changes in the acceptance of the five basic tastes in the first year of life. Br J Nutr. 2009;102(9):1375-85.
- Schwartz C, Nicklaus S, Boggio V. Le développement de la gustation de l’enfant. Médecine et Enfance 2010, vol. 30, décembre, hors série.
- Schwartz C, Chabanet C, Boggio V, Lange C, Issanchou S, Nicklaus S. To wich tastes are infants exposed during the first year of life ? Arch Pediatr 2010;17(7):1026-34.
- Schwartz C, Chabanet C, Lange C, Issanchou S, Nicklaus S. The role of taste in food acceptance at the beginning of complementary feeding. Physiol Behav 2011;104(4):646-52.