Prix Projets de recherche Etude ORALQUEST : Construction, standardisation et validation d’un hétéro-questionnaire destiné à l’évaluation des troubles du comportement alimentaire du jeune enfant de 3 mois à 6 ans

Année 2017
Auteur Véronique Abadie
Centre de recherche Centre de Référence Maladies Rares « Syndrome de Pierre Robin et troubles de succion-déglutition congénitaux », Hôpital Necker-Enfants malades
Thème Comportement alimentaire
Type Projets de recherche

Contenu

Les troubles du comportement alimentaire (TCA) du jeune enfant sont fréquents dans la population générale et encore davantage chez les enfants suivis pour des pathologies congénitales ou chroniques. Ces troubles alimentaires sont d’analyse difficile du fait de la pluralité et de la complexité de leurs causes. Dans la démarche clinique nécessaire à leur reconnaissance et leur prise en charge, indépendamment des investigations instrumentales, un outil d’évaluation objective de la situation est utile. Cet outil est un questionnaire qui guide la clinique du professionnel et lui permet de caractériser le trouble de l’enfant. Il est également un outil utile à partager afin que différents groupes de professionnels puissent mener des projets de recherche en ayant une méthode commune pour caractériser les enfants atteints. En l’absence d’un questionnaire traduit et validé, englobant la tranche d’âge et les multiples dimensions considérées, l’équipe du centre référent de ces troubles à l’hôpital Necker, a mis au point un questionnaire qui analyse les quatre principaux champs impliqués dans les TCA du jeune enfant de 3 mois à 6 ans : le comportement alimentaire, les difficultés oromotrices, la sensibilité sensorielle et l’environnement. Etant donnée la fréquence dans la population générale de symptômes interprétés comme des difficultés alimentaires et le gradient continu entre le normal et le pathologique, il est indispensable d’évaluer la norme de notre questionnaire dans la population d’enfants tout venant.

Objectifs

L’étude ORALQUEST a pour objectif principal de construire, standardiser, évaluer puis diffuser un questionnaire qui analyse les quatre principaux champs impliqués dans les troubles alimentaires du jeune enfant, à savoir le comportement alimentaire, les difficultés oromotrices, la sensibilité sensorielle et l’environnement. ORALQUEST doit permettre de repérer, quantifier et décrire précisément dans ces quatre champs les troubles alimentaires des enfants de 3 mois à 6 ans, soit une période clef de construction des modèles comportementaux, physiologiques et psychologiques.

 

Grâce à l’étude d’un groupe d’enfants « contrôles », l’objectif secondaire d’ORALQUEST est d’identifier la fréquence des troubles du comportement alimentaire chez les enfants tout venant et leurs caractéristiques dans les quatre champs explorés par l’outil.

Etapes successives et avancement des travaux

Résultats attendus et perspectives

L’étude ORALQUEST permettra à terme d’obtenir un questionnaire validé et standardisé, qui analyse les quatre principaux champs impliqués dans les troubles alimentaires du jeune enfant (comportement, oromotricité, sensorialité et environnement).

Au-delà de cet objectif, les résultats obtenus grâce au questionnaire ORALQUEST nous permettront de déterminer la fréquence des troubles du comportement alimentaire dans la population générale ainsi que des seuils permettant de définir une « norme ».

Nous montrerons ensuite que les troubles du comportement alimentaire sont beaucoup plus marqués dans la population d’enfants malades suivis à Necker, en comparaison à la population générale. Les résultats obtenus nous permettront également d’analyser les champs pathologiques les plus marqués pour chacune des pathologies représentées dans la population clinique.

 

Perspectives :

L’étude ORALQUEST permettra tout d’abord l’analyse des difficultés alimentaires des jeunes enfants atteints de pathologie congénitale spécifique. La standardisation du questionnaire ORALQUEST permettra par la suite de pouvoir comparer les résultats obtenus dans plusieurs études de recherche clinique, en analysant les données d’une série à l’autre dans différents centres de références nationaux. Enfin, les données pourront être comparées avant et après la mise en place d’une prise en charge spécifique chez les enfants concernés pour pouvoir en évaluer l’efficacité.