Prix Projets de recherche Disparition du diabète de type 2 après by pass gastrique. Effets de l’intestin sur la fonctionnalité et la masse cellulaire pancréatique

Année 2009
Auteur Chloé Amouyal
Centre de recherche Equipe homéostasie énergétique et régulation endocrine et nerveuse, Univ Paris Diderot Paris 7 CNRS EAC 7059, Paris
Thème Diabète de type 2
Type Projets de recherche

Effets de l’intestin sur la fonctionnalité et la masse cellulaire pancréatique

Etat de la question

Le by pass- gastrique, selon la technique du Roux en Y (RYGBP) qui exclut du circuit alimentaire l’estomac, le duodénum et le jéjunum est capable d’induire la disparition du diabète de type 2 avant même que la perte de poids. Chez la souris obèse et diabétique comme chez l’homme, la technique du RYGBP améliore la sécrétion d’insuline dès le 7e jour post opératoire. Ces effets ne peuvent s’expliquer par la réduction calorique. Le RYGBP génère un nouveau signal métabolique à point de départ intestinal, la néoglucocénèse intestinale (NGI) qui contribue fortement à l’amélioration du diabète.

But du travail

Comprendre les mécanismes par lesquels l’induction de la NGI peut améliorer l’insulino-sécrétion.

Objectif

Montrer que l’induction de la NGI par le by pass gastrique selon la technique du Roux en Y (RYGBP) modifie la balance néogénèse / apoptose β pancréatique et donc la masse fonctionnelle endocrine pancréatique chez la souris diabétique Ob/Ob. Le travail portera sur l’étude du rôle du système nerveux central dans la régulation NGI- pancréas endocrine en comparant les effets respectifs du RYGBP a ceux du RYGBP complété d’une vagotomie avec une attention particulière portée l’analyse de certains groupes de neurones impliqués dans la régulation de la masse.

Résultats attendus, obtenus, valorisation

Objectif thérapeutique : restaurer la fonction et la masse cellulaire β pancréatique. Mise en évidence des mécanismes des effets favorables du RYGBP sur la fonction endocrine du pancréas pour mieux comprendre la boucle intestin-cerveau-pancréas endocrine.

Etapes successives et avancement des travaux

Chez des Souris Ob/Ob, interventions thérapeutiques RYGBP, restriction calorique seule, RYGBP + vagotomie chimique Un mois après l’intervention mesure de l’évolution du poids, de la composition corporelle, de la prise alimentaire et des paramètres biologiques. Etude de l’insulino sécrétion in vivo et in vitro Etude de la masse cellulaire β endocrine et de la balance néo genèse et apoptose Etude de l’activité des neurones spécifiquement impliqués dans la régulation de la masse endocrine pancréatique.