Prix Projets de recherche Amélioration du statut en AGPI des nouveau-nés prématurés par l’enrichissement en acide docosahexaénoïque du lait maternel.

Année 2004
Auteur Martine Armand
Centre de recherche Laboratoire d’accueil : UMR INSERM 476 - INRA 1260 « Nutrition humaine et lipides : biodisponibilité, métabolismes et régulations ». Faculté de Médecine de la Timone MARSEILLE. (Responsable du laboratoire : Denis LAIRON)
Thème Nutrition néonatale
Type Projets de recherche

Etat de la question

Les besoins en acides gras dits « essentiels », AGE (ac. linoléique et ac. -linolénique) sont élevés chez le nouveau-né et a fortiori chez le prématuré afin d’assurer le bon développement, notamment, du tissu cérébral. Il en va de même pour l’ac. arachidonique et l’ac. docosahexaénoïque (DHA). Les uniques sources d’apport en AGE sont le lait maternel et les laits infantiles. La composition du lait maternel étant directement liée à l’alimentation de la mère, les besoins en DHA de l’enfant peuvent ne pas être couverts. D’où l’intérêt d’explorer des voies de supplémentation maternelle en DHA.

But du travail / hypothèse / objectif

Optimiser l’apport en DHA chez le nouveau-né prématuré par une modification de la composition du lait maternel : enrichissement de celui-ci en DHA vectorisé par des glycérophospholipides (GPL) versus des triglycérides.

Résultats attendus / obtenus et valorisation

Cet enrichissement spécifique du lait maternel pourrait avoir des répercussions très positives sur le développement du nouveau-né prématuré.

Etapes successives et avancement des travaux

Travail réalisé sur un échantillon de 39 femmes ayant accouché avant terme (34-37 sem. de gestation) et désirant allaiter. Répartition en 3 groupes : contrôle, supplémentation par GPL-DHA (poudre de jaune d’oeuf), supplémentation par DHA sous forme d’huile d’algues en gélules. Supplémentation pour une durée de 8 semaines.

  • Analyse du profil en acides gras des laits maternels
  • Suivi des paramètres de croissance et de l’évolution du profil en acides gras plasmatiques et érythrocytaire des nouveau-nés, visant à apprécier les bénéfices de cette forme d’apport en GPL-DHA.

Conclusions et perspectives

Etude de supplémentation pouvant aboutir à un projet industriel de nouveau complément alimentaire pour la femme allaitant et de lait infantile optimisé dans sa composition par des GPL-DHA purifiés.